Réussir l’isolation thermique avec de la laine de bois

 

GetAttachment

Toute nouvelle construction, à quelques exceptions près, doit être conforme à la RT2012 (Réglementation Thermique 2012). A cette fin, elle doit justifier d’une isolation thermique performante. Plusieurs types d’isolants sont actuellement proposés sur le marché. Lequel permet de réussir l’isolation thermique d’une construction ?

 

Quelles sont les conditions à remplir pour réussir l’isolation thermique d’une construction ?

 

Pour être performante, l’isolation thermique d’une maison doit être faite sur l’ensemble de son enveloppe. Elle concerne donc la toiture (par isolation par sous-toiture, isolation du plafond ou isolation des combles), les murs et le sol. Une bonne isolation thermique suppose tout d’abord  l’utilisation d’un isolant performant doté d’une bonne résistance thermique, ensuite une étanchéité à l’air qui permettrait un minimum de déperdition de chaleur dans la construction  et enfin, une ventilation maîtrisée dans le but d’évacuer les excédents de vapeur d’eau et de faire circuler dans la maison un air neuf et sain. Il ne faut pas oublier que la qualité de l’isolation thermique dépend aussi de la qualité de la pose de l’isolant.

 

L’isolation thermique d’une maison peut être faite aussi bien par l’intérieur (ITI) que par l’extérieur (ITE). La laine de bois est un isolant qui s’adapte très bien à ces deux procédés d’isolation. Fabriquée à partir du défibrage des chutes de bois résineux, la laine de bois est l’isolant écologique et naturel par excellence. Dotée de très bonnes qualités d’isolation thermique  et phonique, en plus d’être facile à poser, la laine de bois est un matériau très performant. Elle est  recommandée par les professionnels du bâtiment et est actuellement l’un des isolants écologique les plus utilisés en matière d’isolation thermique.

 

Les panneaux de fibre de bois et isolation thermique

 

La fibre de bois en panneau rigide est fabriquée suivant deux procédés :

 

-          La méthode sèche qui consiste à mélanger les fibres de bois avec une colle PMDI. Ajouter de la paraffine ou de la résine dans le mélange permet de rendre les panneaux obtenus étanches à l’eau. Les panneaux de fibres de bois rigides ainsi obtenus sont généralement utilisés pour l’isolation thermique et phonique du sol avant la pose d’un revêtement de type parquet, mais aussi des murs et de la toiture (sous-toiture, plafond, combles)

-          La méthode humide consiste à ajouter de l’eau aux fibres de bois de manière à obtenir une pâte. Le lignite, sève contenue dans le bois sert dans ce cas de colle naturelle. Avec ce procédé, on ne peut obtenir que des panneaux de fibres de bois de faible épaisseur, mais qu’on peut en revanche coller entre eux pour obtenir des panneaux plus épais. Ce type de panneaux de fibres de bois sert de pare pluie ou de support d’enduit.

 

Certaines marques, comme Isonat, proposent de panneaux de laine de bois se qualité supérieure, grâce notamment à une densité élevée, et a des astuces comme le voile de confort, évitant la poussière à la pose.